ACCUEIL

 

Le nouveau single: Exciser c’est pas bon (Version II) Bafing Kul feat Waris Dirie:



Le nouveau single
[Exciser c’est pas bon (Version II)] Bafing Kul avec Waris Dirie, auteur et héroïne du livre et film Fleur du Désert Cliquer ici pour visionner le clip: https://youtu.be/AjnhJtaZxR4
Télécharger le  titre : http://apple.co/2omu0uE.
Un projet de soutien à la Fondation Fleur du Désert pour la scolarisation des filles en Afrique.

Télécharger le titre:

 

 Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 130 millions de filles et de femmes sont
victimes de mutilations génitales féminines dans le monde…
L’association Mélodies du monde en partenariat avec la fondation Fleur du désert a, pour l’occasion,
réalisé le clip vidéo de la chanson « Exciser c’est pas bon » écrite et interprétée par Bafing Kul et
Waris Dirie. L’objectif étant de sensibiliser les internautes et les téléspectateurs à la nécessité de
continuer le combat contre cette pratique.
Visionner le clip : https://youtu.be/AjnhJtaZxR4
Télécharger le titre : http://apple.co/2omu0uE
Présentation des auteurs :
Bafing Kul:
Né à Bamako au Mali, Bafing Kul a forgé son talent auprès de
l’orchestre Babemba. Très tôt sensible à la souffrance du
monde qui l’entoure, surtout des jeunes filles migrantes, il
chante « 52 Bamako » (1997) pour dénoncer l’esclavage
domestique. Ce fut le départ d’une carrière prometteuse. Il
s’oriente peu à peu vers la musique engagée.
Dès 1998, il porte haut le flambeau de la lutte contre
l’excision à travers le Single « démystification ». En 2002, il
s’installe en France où il collabore avec les associations militant
dans l’Abolition des Mutilations Sexuelles.
En 2004, il sort l’album « YELEN» enregistré entre Bamako,
Paris et Abidjan. Celui-ci fût nominé en 2012 dans la catégorie
« meilleur Album Reggae africain » des Victoires du reggae.
L’originalité de la musique de Bafing Kul se trouve dans le
mélange de rythmes traditionnels du Mali avec des sonorités
reggae autrement appelé «l’Appolo Reggae ». Il est un artiste
militant pour l’Humanité, avec la musique comme seule
arme contre l’ignorance et le fondamentalisme.
Site web de l’artiste: www.bafingkul.com
Facebook : https://www.facebook.com/Bafingkulofficiel/
Waris Dirie :Waris Dirie, née en 1965 dans la région de Gallacio en
Somalie, est une écrivain, ancien mannequin et actrice. Elle a
été, durant plusieurs années, ambassadrice de l’ONU,
chargée des questions de mutilations sexuelles.
Excisée à l’âge de trois ans1, comme le veut la tradition, elle
n’a que neuf ans lorsqu’elle s’enfuit du camp nomade où vivent
ses parents, ses frères et sœurs, pour échapper à un mariage
arrangé.
Après plusieurs jours d’errance dans le désert somalien, elle
rejoint Mogadiscio (capitale de la Somalie).
L’ambassadeur de Somalie à Londres, l’embauche comme
bonne à tout faire. Elle y travaille six ans comme une esclave,
totalement coupée du monde extérieur. Le renversement du
gouvernement somalien force l’ambassadeur et sa famille à
repartir en Somalie. Waris se retrouve seule à Londres, ne
parlant pas anglais, mais elle rencontre Marilyn, une jeune
femme délurée et généreuse qui va lui venir en aide.
Après quelques mois de travail dans un resto-rapide et logeant
dans un YMCA, elle est repérée par le photographe britannique
Terence Donovan qui la fait poser pour la couverture du
renommé calendrier Pirelli en 1987. Une carrière internationale
de top model commence2.
Au milieu des années 1990, lors d’une entrevue pour le
magazine Marie Claire, elle témoigne de son excision et des
mutilations sexuelles subies encore par des millions de fillettes
en Afrique. Elle est alors contactée par le Fonds des Nations
unies pour la population et devient « ambassadrice de bonne
volonté » de l’ONU contre les mutilations génitales féminines3.
Elle a toutefois abandonné ces fonctions depuis 2003, préférant
continuer son action au travers de sa fondation4.
Le film Fleur du désert, de Sherry Hormann, a été tourné
d’après sa biographie.
En 2005, elle est naturalisée autrichienne et le 12 juillet 2007,
elle a été élevée au titre de chevalier de la Légion d’honneur
pour son travail humanitaire5. Elle habite à Gdansk en
Pologne6.
Elle est aussi membre d’honneur du Club de Budapest7.Website :http://www.desertflowerfoundation.org/

Le titre est déjà disponible sur toutes les plateformes d’écoute en ligne (itunes, Believe, Spotify et
Amazon). Une partie des bénéfices de l’achat du titre en ligne est reversée à la Fondation Fleur du
Désert pour la scolarisation des filles en Afrique.

Download title 

Commander le CD